Comment manger moins sans même s’en rendre compte ?

L’alimentation est essentielle dans la perte de poids, c’est pourquoi il est nécessaire d’adopter des comportements bien précis au moment du repas. Le Comparatif des régimes vous conseillait quant à la qualité de votre alimentation, mais qu’en est-il de la quantité ? Quelles habitudes faut-il adopter pour manger en moins grandes quantités sans se sentir frustrée ?

Changer sa vaisselle

Pour manger en moins grande quantité sans même s’en rendre compte, changez votre vaisselle ! Curieux conseil, mais vous allez mieux comprendre dans quelques instants :

La taille des assiettes

Et oui, il est scientifiquement prouvé que réduire la taille de ses assiettes permet également de réduire la quantité de nourriture ingérée. Tout ça, sans se frustrer : en remplissant bien une assiette plus petite, vous aurez l’impression d’avoir beaucoup mangé ! Cela évitera que vous vous resserviez. Bonne astuce pour tromper son cerveau !

La couleur des assiettes

En dehors de la taille des assiettes, un autre critère est à prendre en compte : la couleur de celles-ci. Des études montrent qu’utiliser des assiettes de couleur bleu ou rouge peut jouer sur les quantités que vous consommez. Déjà, les couleurs permettent de contraster avec les aliments et donc facilitent la visualisation des quantités. Mais ce n’est pas la seule raison :

  • Le bleu, parce qu’il y a peu d’aliments de cette couleur dans notre alimentation quotidienne, ce qui peut inconsciemment être associé à un aliment toxique.
  • Le rouge, parce que cette couleur est associée à l’interdit, donc peut mettre des freins mentaux à une consommation excessive.

Les couverts

Toujours dans la vaisselle, manger avec des petits couverts réduira la quantité ingérée à chaque bouchée, ce qui contribue à ce que vous mangiez lentement : parfait pour la digestion et pour ressentir la satiété à temps. 

Les verres

De plus, si vous avez tendance à boire un peu trop de boissons mauvaises pour la santé (soda, alcool…) mais que vous n’arrivez pas à les éliminer complètement de votre alimentation, buvez dans des verres longs, mais fins. Encore une fois, votre cerveau sera trompé en ayant l’impression que vous avez bu un grand verre !

Ranger sa cuisine

On peut se demander « mais quel est le rapport entre rangement et alimentation ? ». Et bien, le lien est réel. À chaque étape du repas, son rangement : 

Avant, on organise les placards

Quand on ne vit pas seule, il est parfois impossible de ne plus acheter certains produits mauvais pour la ligne. Entre les biscuits des enfants et les chips de son partenaire, les tentations sont nombreuses. Alors, pour éviter les craquages, rangez tous les ennemis de votre régime au fond des placards, derrière les boites de conserve et les briques de soupe, bien moins appétissantes… C’est évident, quand on n’a pas du chocolat sous les yeux à chaque fois qu’on ouvre un placard, on pense moins à en manger !

Pendant, on rentre les plats au frigo

Le piège quand on ne veut pas manger en trop grande quantité, c’est de se resservir. La sensation de satiété n’a même as encore eu le temps de se faire ressentir à la fin de votre première assiette que vous pensez déjà à en reprendre une ! 

Le bon comportement à avoir est de se servir puis de replacer le plat au réfrigérateur. Et attention, on a bien dit LE plat ! Plus vous faites de préparations différentes, plus vous mangerez : rappelez vous combien vous avez ingurgité de nourriture au dernier buffet auquel vous êtes allé…

Après, on débarrasse la table

Et pas avant ! Ce qui est une bonne habitude pour le confort pendant un repas, ne l’est pas pour votre ligne. En effet, si vous débarrassez vos assiettes au fur et à mesure du repas, vous ne vous rendrez pas forcément compte des quantités que vous avez mangées. Alors, on laisse ces assiettes qui encombrent la table jusqu’à la fin du repas !