Les différents régimes sans produits d’origine animale

Régimes sans produits animaux

De plus en plus de consommateurs prennent leurs distances avec les « produits animaux » en adoptant des modes de consommation bien spécifiques. Le comparatif des régimes vous aide à vous y retrouver sur la signification exacte de tous ces régimes.

En résumé

Végétarien

Ce mode de consommation consiste à manger de tout sauf de la chair animale : un végétarien ne mange donc aucun produit carné (viande rouge et blanche), pas de poisson ni de crustacé. Toutefois, le végétarisme n’exclut pas les produits issus des animaux tels que les produits laitiers, les oeufs ou encore le miel.

Les produits d’origine animale étant l’unique source de vitamine B12, il est conseillé pour les végétariens d’en prendre en complément afin d’éviter les carences.

Il existe quelques variantes de consommation visant à diminuer voire supprimer la consommation de produits d’origine animale, permettant de distinguer plusieurs types de végétarisme à ne pas confondre avec le végétarisme pur :

Le lacto-ovo-végétarisme

Ce régime n’autorise que le lait et les œufs comme produits d’origine animale.

Le semi-végétarisme

Ce régime ne proscrit que la viande rouge : poisson, crustacés, volaille et produits issus d’animaux sont autorisés.

Le pescétarisme

Ce régime proscrit la viande rouge et blanche, mais autorise le poisson, les fruits de mer et les produits issus d’animaux.

Végétalien

Le végétalisme est un végétarisme strict, dans le sens où il est plus radical. En effet, le végétalien ne mange aucune protéine animale (viande rouge, blanche, poissons et crustacés) et aucun produit d’origine animale (oeufs, produits laitiers et miel). De nombreux végétaliens privilégient ce régime pour des raisons de santé : l’arrêt de la consommation de protéines animales permet de prévenir de certaines maladies telles que le cancer. Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’OMS, l’excès de viande rouge serait associé au risque de cancer chez l’homme.

Ici, la supplémentation en vitamine B12 est primordiale car aucun produit d’origine animale n’est consommé.

Flexitarien

Le flexitarisme ne proscrit pas les protéines animales de l’alimentation. En effet, un flexitarien est un peu un végétarien à temps partiel : il limite sa consommation de protéines animales en n’en mangeant qu’occasionnellement. Quand il en mange, le flexitarien choisit de la viande de qualité, dont il connaît l’origine. Ainsi, dans la recherche d’une meilleure alimentation, tous les groupes d’aliments sont consommés par un flexitarien, c’est la fréquence de consommation qui va varier.

Pour en savoir plus sur le flexitarisme, voir l’article Tout savoir sur le Flexitarisme.

Vegan

Le véganisme est un végétalisme qui ne s’arrête pas qu’à l’assiette. En effet, une personne vegan adopte un régime alimentaire végétalien, mais également un mode de vie bien particulier.

Dans sa vie quotidienne, elle bannit tout ce qui est issu de l’exploitation et la cruauté envers les animaux, quelque soit le domaine : vêtements, cosmétiques et même zoos, cirques ou corridas. Vous l’aurez compris, le veganisme est bien plus qu’un mode d’alimentation, c’est une véritable philosophie.

Maintenant que vous connaissez les différences entre chaque mode de consommation, libre à vous de choisir d’adapter votre alimentation ou votre mode de vie à vos convictions !