Tout savoir sur le Crudivorisme

Qu’est-ce que c’est ?

Le crudivorisme, comme son nom l’indique, est une pratique alimentaire visant à consommer majoritairement des aliments crus, biologiques et n’ayant subi aucune transformation à part la germination et la fermentation. En effet, les partisans de ce mode de vie ne mangent rien qui a été cuit à plus de 40°C car, au-dessus de cette température, la cuisson ferait perdre aux aliments de leur valeur nutritive car elle les priverait de leurs enzymes naturelles et laisserait des toxines, nuisibles pour le corps. 

Que manger ?

Le crudivore n’est pas nécessairement végétalien : bien que généralement, les aliments d’origine animale soient mis de côté par les crudivores qui sont partisans d’une consommation respectueuse de l’environnement, ils ne sont pas interdits. Alors, voici une liste de ce qui peut être consommé :

  • Fruits
  • Légumes
  • Graines crues ou germées
  • Céréales germées
  • Légumineuses germées
  • Pain germé
  • Laits végétaux non pasteurisés 
  • Huiles de première pression à froid
  • Cacao cru
  • Produits laitiers non-pasteurisés/non-homogénéisés (fromages et yaourts au lait cru)
  • Oeufs
  • Poisson cru (ceviche, sashimis)
  • Viande crue (tartare, carpaccio)

Préparés sous forme de :

  • Jus
  • Smoothies
  • Soupes
  • Crèmes
  • Déshydratés
  • Lactofermentés

Faut-il adopter le crudivorisme ?

Oui, pour l’environnement…

Adopter le « raw foodisme » c’est manger biologique, sans pesticide, local et de saison. Ainsi, ce mode alimentaire s’inscrit dans une consommation responsable.

…mais attention à votre santé

Certes, l’une des motivations principales des crudivores est de conserver au maximum les nutriments des aliments (vitamines, enzymes, oligoéléments…), mais manger uniquement cru a un impact sur la santé

Tout d’abord, la cuisson peut libérer certains nutriments qui ne seraient pas apportés en consommant l’aliment cru, ce qui vient contrecarrer les principes du crudivorisme.

De plus, si centrer son alimentation autour des fruits et des légumes (et donc supprimer tous les sucres raffinés et plats industriels) fera rapidement baisser le chiffre sur la balance, c’est surtout à cause de la fonte musculaire. Un apport protéique suffisant est essentiel pour se maintenir en bonne santé ! Malheureusement, consommer en majorité des produits d’origine végétale entraîne un risque de carences, notamment en vitamine B12 et en zinc, c’est pourquoi il est fortement conseillé d’en parler à son médecin pour prendre les bons compléments alimentaires.

Enfin, la transition entre aliments cuits et crus peut être difficile à supporter au niveau de la digestion : la production d’enzymes est naturellement trop faible pour que le système digestif puisse s’occuper de toutes les fibres végétales ingérées.